Le trophée McKee

Avion backgroung

Le prestigieux trophée McKee est un prix remis annuellement pour une contribution à l’avancement de l’aviation au Canada; Créé en 1927 par le capitaine J. Dalzel McKee, ce trophée est le plus ancien prix d’aviation du Canada. En 1926, M. McKee, un pilote sportif américain de Pittsburgh, accompagné d’Earl Godfrey, commandant d’aviation de l’ARC (Aviation royale canadienne), fit l’envolée de Montréal à Vancouver dans un hydravion Douglas MO-2B.

 

Il fut si impressionné par les services offerts par l’ARC et le service aérien provincial de l’Ontario qu’il établit une fondation par laquelle le trophée McKee très convoité est attribué aux Canadiens dont les réalisations ont grandement contribué à promouvoir l’aviation au Canada. Le trophée fut abandonné en 1964 et rétabli en 1966.

En 1971, son administration fut transférée à l’institut aéronautique et spatial du Canada. De 1964 jusqu’a son transfert au Canada Hall of Fame, en 1983, le trophée fut exposé au Musée des sciences et technologies.

Le trophée est remis annuellement à quiconque a réalisé un geste méritant dans le domaine des opérations aérospatiales. Il est accordé pour souligner un exploit remarquable réalisé au cours de l’année précédente, ou un effort soutenu ayant permis d’atteindre un haut niveau de rendement au cours des dernières années. La sélection se fait par un comité mis sur pied par le ministère de la Défense nationale. Parmi les récipiendaires de ce prix prestigieux, on trouve M. Joseph Pierre Roméo Vachon (1937), M. Stuart Graham (1991), M. André Dumas (1998) et M. Joseph Fernand Henley (2000).

(Voir les textes plus bas pour une courte biographie de ces Lauréats)

Le trophée McKee 

Joseph Pierre Roméo Vachon

Né à Sainte-Marie-de-Beauce, le 29 juin 1898, il a grandi sur une ferme en Beauce, dans une famille de dix enfants. Il est le plus connu des membres du célèbre clan de pilotes de brousse « The Flying Vachons ».

En 1920, il intègre les rangs de l’ARC. Il obtient sa licence de pilote commercial en janvier 1923 et sa licence canadienne deux mois plus tard. De 1923 a 1928, il travaille pour différentes compagnies aériennes canadiennes et américaines. Il revient au Québec en 1928 a l’emploi de la Canadian Transcontinental Airways. Il effectue la première desserte aérospatiale entre La Malbaie et Sept-Îles, le 31 janvier 1928.

Il reçoit le trophée McKee en 1937 pour sa contribution au développement de l’aviation commercial dans le nord du Québec.

Jusqu’a sa mort, en 1954, il demeura dans le domaine de l’aviation soit comme chef de station, directeur, conseiller spécial et membre de la Commission des transports aériens du Canada.

 

Stuart Graham

Il naquit le 2 septembre 1896 à Boston au Massachusetts. Alors qu’il était très jeune, ses parents déménagent en Nouvelle-Ecosse où il grandit et étudie. Il entre au service de l’Aéronautique de la Marine en tant que patrouilleur pour les routes maritimes à bord d’hydravions. Premier pilote professionnel en temps de paix et engagé pour parcourir la forêt à proximité de Grand-Mère, il est également considéré comme le premier pilote de brousse au Canada. Il reçoit (à titre posthume) le trophée McKee en 1991 pour son apport aux levés aériens photographiques (cartographie).

Il| a également reçu une décoration de l’empereur Hailé Sélassié d’Éthiopie (le Négus) pour avoir mis sur pied un service d’aviation civile dans son pays. Il meurt paisiblement à Port Charlotte en Floride, le 16 juillet 1976.

 

André Dumas

Né en 1923, André Dumas s’intéresse très jeune à l’aviation. Alors qu’il n‘a que 7 ans, il assiste à la venue du R-100 a Saint-Hubert en, 1930. À 13 ans, i| effectue son baptême de l’air à Cartierville, acceptant par la suite tous les petits boulots à l’aéroport lui permettant de rester en contact avec le milieu.

En 1943, il s’enrôle dans l’ARC ou il obtint son brevet de pilote. Après la guerre, il devient instructeur de vol à l’aéroclub de Montréal. Il s’implique pendant plus de 50 ans dans la Ligue des cadets de l’air dont il est élu président national en1995. Dans la même année, on lui décerne la Médaille d’honneur, la plus haute distinction du mouvement.

Il devient, en 1976, directeur régional de L‘aviation civile pour la région du Québec, poste qu’il détient jusqu’a sa retraite en 1987.

 

Joseph Fernand « Frank » Henley

Frank débuta sa carrière durant la Deuxième Guerre mondiale comme pilote de Canso et de B24, affecté à la patrouille anti-sous-marine. Après la guerre, il devint pilote de brousse, travaillant en Abitibi pour A. Fecteau Transport Aérien.

De 1972 a 1983, Henley fut consultant exécutif aux opérations aériennes chez Hydro Québec.

En 1983, il fut nommé vice-président aux opérations chez Québécair. De 1985 a 1990, il présida sa firme de consultants, Zénith Aviation Inc. ll a reçu, en 2000, le trophée McKee.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *