Fernand (Frank) Henley
2002

Pilote de brousse et administrateur

Fernand «Frank» Henley débuta sa carrière durant la Deuxième Guerre mondiale, complétant deux tours opérationnels à Dartmouth et Gander à titre de pilote de Canso et de B-24 affecté à la patrouille anti-sous-marine. Après la guerre, il devint pilote de brousse, travaillant en Abitibi pour Gold Belt Air Service et A.Fecteau Transport Aérien, puis Northern Wings à Sept-Îles. Entre 1951 et 1956, Henley travailla pour Maritime Central Airways (MCA), réalisant les vols d’homologation du DC-3 en configuration skis-roues et pilotant le premier vol cargo à la DEW LINE. En 1957, Henley amalgama deux compagnies affiliées à MCA – Mont Laurier Aviation et Boreal Airways – pour fonder Nordair, dont il fut vice-président aux opérations durant quinze ans. Durant cette période, Nordair ouvrit plusieurs routes aux instruments (IFR) dans le nord. En 1966, Henley sélectionna le Boeing 737-200 pour remplacer les avions à piston, faisant de Nordair le premier transporteur à offrir un service régulier de réactés dans l’Arctique canadien.

En 1957, Henley amalgama deux compagnies affiliées à MCA – Mont Laurier Aviation et Boreal Airways – pour fonder Nordair, dont il fut vice-président aux opérations durant quinze ans.

De 1972 à 1983, Henley fut consultant exécutif aux opérations aériennes chez Hydro-Québec dans le cadre du gigantesque projet hydro-électrique de la Société d’Énergie de la Baie James (SEBJ). Ses responsabilités incluaient l’élaboration des normes opérationnelles, la sélection des sites aéroportuaires, la mise sur pied de l’infrastructure de communication et de navigation, l’organisation générale du transport du cargo et des passagers. Durant la phase de construction des barrages, la SEBJ construisit 4 aéroports majeurs, 11 secondaires et 47 héliports. Sur recommandation de Henley, le SEBJ fit l’acquisition de six Convair 580 qui transportèrent près de 700 000 passagers aux chantiers. Henley élabora également un plan logistique pour appuyer la construction d’une route de 660 kilomètres reliant LG2, LG3, LG4 et Caniapiscau. Le pont aérien imaginé par Henley permit de terminer la construction de la route un an en avance, grâce notamment à l’utilisation de quatre pistes de glace en hiver et de l’acquisition en septembre 1973 d’un avion de transport C-130 Hercules. En 1983, Henley fut nommé vice-président aux opérations chez Québecair. De 1985 à 1990, il présida sa firme de consultant Zenith Aviation Inc. Il reçut en 2000 le prestigieux trophée Trans-Canada/McKee.

Distinctions

2000 : Trophée Trans-Canada/McKee

Your name: *
Your phone: *
Your e-mail: *
Contact Preference:
Title of Message: *
Text: *
Please, Enter the Code