Ghislaine Richard
2008

Maître en droit aérien et spatial

Spécialisée en matière d’enquêtes sur les accidents d’avions, de réglementation et de sécurité aérienne, Ghislaine Richard est diplômée en droit de l’Université de Montréal et détentrice depuis 1981 d’une maîtrise en droit aérien et spatial de l’Université McGill. À titre de chercheur principal à l’Institut de droit aérien et spatial, elle participa au milieu des années 80 à la révision de la Loi sur l’aéronautique et rédigea plusieurs articles dans les Annales de droit aérien et spatial («The DC-10 crash and the legality of SFAR 40», «Space activities and Emerging International Law», «KAL007: the legal fallout», «Air Transport Safety: Prevention and Sanctions», etc.). En 1985, Ghislaine Richard fut nommée vice-présidente du Tribunal de l’aviation civile, instance fédérale chargée de trancher les litiges et questions de procédures non prévus par la Loi sur l’aéronautique. Le 14 décembre 1990, Mme Richard fut nommée présidente du Tribunal pour un mandat de cinq ans. Madame Richard se joignit ensuite à l’Organisation de l’Aviation civile internationale, où elle fut de 1996 à 2001 la première femme à détenir le poste de représentant permanent du Canada au conseil de l’OACI.

En 1985, Ghislaine Richard fut nommée vice-présidente du Tribunal de l’Aviation civile, instance fédérale chargée de trancher les litiges et questions de procédures non prévus par la Loi sur l’aéronautique. Le 14 décembre 1990, Madame Richard fut nommée présidente du Tribunal pour un mandat de cinq ans.

En réaction aux attentats terroristes du 11 septembre 2001, le gouvernement fédéral créa, en 2002, l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA). Madame Richard fut nommée par le Ministre des transports au poste de vice-présidente, formant équipe avec le président du conseil, Brian Flemming. Un an plus tard, l’ACSTA était pleinement fonctionnelle et comptait sur un personnel de 112 employés à Ottawa et 13 gestionnaires régionaux sur le terrain. Ghislaine Richard resta en poste à l’ACSTA jusqu’à sa retraite, en 2004. Au cours de sa prolifique carrière, Madame Richard fut aussi présidente de la section québécoise de droit aérien et spatial de l’Association du barreau canadien, co-fondatrice et présidente du Conseil des tribunaux administratifs canadiens, membre fondateur du comité de rédaction du Canadian Journal of Administrative Law and Practice, membre de l’International Aviation Women’s Association, etc. Reconnue pour sa rigueur intellectuelle, son respect des règles et son sens poussé des responsabilités, Ghislaine Richard a laissé partout où elle a passé l’image d’une femme profondément humaine, dotée d’une grande ouverture d’esprit et toujours prête à apporter son aide.

Your name: *
Your phone: *
Your e-mail: *
Contact Preference:
Title of Message: *
Text: *
Please, Enter the Code