Hugh P. Illsley
2006

Pilote

Natif de Montréal, «Pete» Illsley interrompit en 1915 des études en architecture à l’Université McGill pour s’enrôler dans l’armée de terre, durant la Première Guerre mondiale. En 1917, il devint observateur à bord d’avions de type R.E.8 opérant en France. Il gradua ensuite comme pilote et fut affecté au printemps 1918 à l’escadrille 52 du RFC, alors fortement prise à partie par l’aviation allemande. L’essentiel des troupes françaises et britanniques sur le front occidental était à ce moment sous le commandement français du Général Foch. Le 30 mai 1918, le R.E.8 d’Illsley fut atteint et son observateur sévèrement blessé. Illsley réussit à poser son appareil sous le tir ennemi pour faire admettre son équipier à l’hôpital. Le 16 juin, une citation française, à l’Ordre de l’Aéronautique de l’Armée, soulignait que le pilote Illsley «malgré de fortes patrouilles de monoplaces ennemis, est resté en contact avec l’Infanterie, a jeté des bombes sur les renforts ennemis quoiqu’étant fortement mitraillé, et a rapporté au Commandement des renseignements importants». Trois jours plus tard, Illsley recevait la Croix de Guerre française remise en personne par le Général Foch. De retour à la vie civile, Illsley devint architecte mais resta toute sa vie impliqué dans l’aviation militaire, en particulier auprès des jeunes. Le 9 avril 1941, alors que la Deuxième Guerre mondiale faisait rage, il co-fonda avec le Maréchal de l’Air William A. «Billy» Bishop et George B. Foster, la Ligue des cadets de l’air du Canada. Le 24 septembre 1941, Illsley formait le premier escadron (No.1 Westmount), qu’il commanda jusqu’en 1948.

De retour à la vie civile, Illsley devint architecte mais resta toute sa vie impliqué dans l’aviation militaire, en particulier auprès des jeunes. Le 9 avril 1941, alors que la Deuxième Guerre mondiale faisait rage, il co-fonda avec le Maréchal de l’Air William A. «Billy» Bishop et George B. Foster, la Ligue des cadets de l’air du Canada.

Au terme de la guerre, la ligue comptait 374 escadrons. Durant cette période, Illsley fit don à la Ligue d’un trophée (aujourd’hui Trophée H.P. Illsley) remis à la meilleure fanfare de cuivres et percussions. En 1953, alors qu’il était Vice-Président national de la Ligue, Illsley reçut la Médaille du couronnement de la Reine (Coronation Medal) pour souligner son implication dans le mouvement des Cadets de l’air. En 1958, il fut élu Président national de la Ligue, demeurant ensuite au conseil consultatif jusqu’à sa mort, trois décennies plus tard. Architecte de renom, sa firme dessina dans les années 50 les plans de l’aérogare de Dorval (aujourd’hui aéroport Trudeau). Parmi ses autres projets architecturaux, mentionnons le Forum de Montréal, le Manoir Richelieu, le Château Laurier et le Centre hospitalier Ste-Marie à Montréal.

Your name: *
Your phone: *
Your e-mail: *
Contact Preference:
Title of Message: *
Text: *
Please, Enter the Code