Roger L. Smith
2003

Pilote commercial

Natif de Coaticook dans les Cantons de l’est, Roger Smith n’était âgé que de 15 ans lorsqu’il débuta comme apprenti mécanicien à Saint-Hubert, pour la Continental Aero Corporation, sous les ordres d’Hervé St-Martin. C’était en 1928, l’année même de l’inauguration de l’aéroport. En échange de son travail, Smith put apprendre à piloter, prenant de l’expérience aux côtés d’aviateurs plus expérimentés dont St-Martin, Roméo Vachon, Lee Mackay, Stuart Graham, Hervé Simoneau, Walter Leavens. À 19 ans, Roger Smith devenait présumément le plus jeune aviateur canadien à décrocher une licence de pilote commercial, opérant déjà son propre service aérien: Roger L. Smith Air Service. Aux commandes d’un petit biplan Travel Air 4000, le jeune homme sillonnait les campagnes en vendant des coupons qui offraient des tours d’avion pour 2$. Les sauts de parachutistes lors des pageants aériens et le transport de pêcheurs dans le nord comptaient aussi parmi les premières activités du jeune aviateur.

Roger Smith pilota plus de 50 types d’avions, du biplan en toile jusqu’au DC8 à réaction, en passant par le Super Constellation.

Après avoir piloté dans les années 30 pour McKay Exploration Co, St-Martin Air Transport à Saint-Félicien et Dominion Skyways à Rouyn, Smith fut engagé en 1939 par TCA (Trans-Canada Air Lines, aujourd’hui Air Canada), graduant commandant de bord après seulement 9 mois. Le 16 avril 1941, il pilotait le segment final (Moncton-Halifax) lors de l’inauguration en Lockheed 14 Electra du service trans-canadien de TCA, reliant le Pacifique à l’Atlantique. Durant la guerre, Smith fut également affecté au service de transport transatlantique, pilotant aux côtés de George Lothian des quadrimoteurs Lancastrian (bombardiers Lancaster modifiés pour le transport de passagers vers l’Europe). Inaugurant plusieurs lignes au cours de sa longue carrière, Roger Smith pilota plus de 50 types d’avions, du biplan en toile jusqu’au DC8 à réaction, en passant par le Super Constellation. Il prit sa retraite d’Air Canada en 1971, totalisant vraisemblablement plus de 1000 traversées de l’Atlantique. Il continua à piloter jusqu’à un âge avancé, atteignant le formidable total de 27 000 heures de vol, soit l’équivalent de plus de 3 ans dans les airs!

Your name: *
Your phone: *
Your e-mail: *
Contact Preference:
Title of Message: *
Text: *
Please, Enter the Code