Faire un don

Formulaire de donation





Je désire faire une donation de :

$


Facturation

Payer par chèque

Le paiement n’a pas fonctionné

Le paiement a fonctionné

00 Page test Paypal

Nom du menu déroulant

Photos/Vidéos

Nos québécois durant la campagne d’Italie


Photos inédites de la visite du R-100 en 1930


Conférence du 6 novembre

Paiement pour devenir membre

Intronisation 2016

English version available soon.

Événements à venir

Bonjour amis de la FAQ

Pour souligner la rentrée 2017, voici deux invitations spéciales à vous chers membres.

Lundi, le 6 novembre 2017 à 19h, la Fondation Aérovision, donnera une conférence, rétrospective pour souligner le 90è anniversaire de l’Aéroport de St-Hubert. Le tout se déroulera à la Bibliothèque Raymond-Lévesque situé au 7025 boul. Cousineau, à St Hubert. Le nombre de participants étant limité à 60 adultes, les premiers 20 membres qui en feront la demande, recevront un laisser-passé gracieuseté de la Ville de Longueuil.

D’une durée de 1h30 la conférence animée par Roger Coupal vous informera sur le pourquoi, le comment est né le plus vieil aéroport canadien, ainsi que tout le chemin parcouru depuis.

Aussi la Fondation Aérovision est fière de présenter, dans le cadre des journées de la culture et en collaboration avec le bureau de comté de Martine Ouellet, députée de Vachon, une exposition sur les 90 ans de l’Aéroport de St-Hubert, à la Maison des Citoyens situé au 5610 chemin Chambly à St-Hubert.

Le samedi 30 septembre et dimanche 1er octobre le public est invité à voir cette exposition de 10.00 h à 16.00 h. Venez admirer les costumes d’époque (collection Louise Jalbert) ainsi qu’une courte présentation sur la venue du R-100 à St-Hubert en août 1930.

Au plaisir de vous y rencontrer lors de ces 2 événements.

Bonne journée et à bientôt.

Plus d’informations à venir

Intronisation 2014

English version available soon.

Intronisation 2010

English version available soon.

Intronisation 2008

English version soon available.

Intronisation 2006

English version soon available.

Intronisation 2004

English version soon available.

Intronisation 2003

English version soon available.

Intronisation 2002

English version soon available.

Intronisation 2001

Intronisation 2016

Hommage du panthéon

Hommage du panthéon

Remis à une personne ou à un groupe de personnes, afin de souligner son implication dans la préservation et la mise en valeur du patrimoine aéronautique québécois.

Privé : WPForms Preview

This is the WPForms preview page. All your form previews will be handled on this page.

The page is set to private, so it is not publicly accessible. Please do not delete this page :) .

Nous joindre

Par téléphone

450-647-1720


Par courriel




Devenir membre

Simulateur de vol vers 1920

Vous vous intéressez à l’histoire, surtout celle qui se rapporte à l’aviation au Québec? Joignez-vous à la Fondation Aérovision Québec et profitez de certains avantages et privilèges:

  • soutenir la fondation dans la réalisation de sa mission et participer à la création du Musée (virtuel) de l’Air et de l’Espace;
  • un droit de vote à l’assemblée générale;
  • accès à des informations régulières sur les réalisations de la fondation;
  • des rabais sur les achats de matériel et les activités de la fondation.

Formulaire d’adhésion









Je désire adhérer à la FAQ à titre de membre :

Étudiant25.00$
Régulier 40.00$
Famille 70.00$
Soutient 200.00$
Corporatif 500.00$
À vie 1000.00$




* Payable par chèque ou par carte de crédit seulement.

Devenir membre

Devenir membre

Le prix Marc-Garneau

Le prix Marc-Garneau

En remettant ce trophée, le panthéon désire honorer l’apport exceptionnel d’une personne ou d’un groupe de personnes, ayant mené une brillante carrière dans le milieu de l’astronautique et ayant mis à contribution leur expertise au profit de leur communauté.

Ce trophée honorifique est remis principalement aux Canadiens ayant contribué de façon significative à cet égard.

Biographie

Marc Garneau a servi son pays durant toute sa carrière, en premier lieu dans la Marine canadienne, puis en tant qu’astronaute et président de l’Agence spatiale canadienne et maintenant à titre de politicien.

M. Garneau a commencé son service au Canada en tant qu’ingénieur de systèmes de combat dans la Marine sur le HMCS Algonquin, entre 1974 et 1976. Il fut un des six astronautes canadiens sélectionnés sur plus de quatre mille candidats en décembre 1983. Ainsi, il a écrit une page d’histoire en devenant le premier astronaute canadien à aller dans l’espace, en octobre 1984, lors de la mission STS-41G.

En février 2001, Marc Garneau a été nommé vice-président exécutif de l’Agence spatiale canadienne. Il a ensuite été nommé président de la même agence, le 22 novembre 2001, avant de quitter en 2005 pour poursuivre une carrière dans la politique. Il est, depuis 2008, député pour la circonscription de Westmount-Ville-Marie.

Récipendaires

Robert Piché

Le trophée Robert Piché

En remettant ce trophée, le Panthéon désire honorer l’apport exceptionnel d’une personne ou d’un groupe de personnes, ayant réussi un exploit de pilotage extraordinaire en vol orbital ou sous-orbital, accompli avec l’objectif de sauver des vie.

Ce trophée honorifique est remis principalement aux canadiens ayant contribué de façon significative à cet égard.

Biographie

Marc Garneau a servi son pays durant toute sa carrière, en premier lieu dans la Marine canadienne, puis en tant qu’astronaute et président de l’Agence spatiale canadienne et maintenant à titre de politicien. M. Garneau a commencé son service au Canada en tant qu’ingénieur de systèmes de combat dans la Marine sur le HMCS Algonquin entre 1974 et 1976. Il fut un des six astronautes canadiens sélectionnés sur plus de quatre mille candidats en décembre 1983. Ainsi, il a écrit une page d’histoire en devenant le premier astronaute canadien à aller dans l’espace, en octobre 1984, lors de la mission STS-41G. En février 2001, Marc Garneau a été nommé vice-président exécutif de l’Agence spatiale canadienne. Il a ensuite été nommé président de la même Agence, le 22 novembre 2001, avant de quitter en 2005 pour poursuivre une carrière dans la politique. Il est, depuis 2008, député pour la circonscription de Westmount-Ville-Marie.

Récipendaires

Musée à l’école

 

Un projet novateur pour la jeunesse québécoise

L’activité consiste en un programme de visites thématiques aux écoles secondaires, aux collèges d’enseignement et les objectifs en sont :

  • faire connaître le patrimoine national ;
  • vulgariser la science et les technologies reliées au domaine de l’aéronautique et de l’aviation ;
  • éveiller la passion et l’intérêt pour l’aéronautique et l’aviation ;
  • faire connaître les différents métiers qui y sont reliés.
 

Le tout premier thème, mis de l’avant, s’intitule « Les Pompiers du ciel », un montage audiovisuel sur l’histoire de l’utilisation de l’aviation pour combattre les incendies de forêt. Le second, ‘’la venue du R-100 ‘’ en 1930, un moment inoubliable dans l’histoire de l’aéroport de St-Hubert, un évènement autant médiatisé que l’Exposition universelle de Montréal, en 1967.

 

Originalité

  • Le musée à l’école utilise une approche dynamique auprès de la population en allant dispenser ses informations directement auprès des jeunes dans les institutions scolaires.
  • Les conférences sont basées souvent sur le propre vécu des conférenciers dans un domaine aussi spécifique que l’aéronautique. Si le conférencier n’a pas été personnellement impliqué dans le sujet de la conférence, il a reçu une formation par une personne membre de la fondation qui a œuvré dans le domaine.
 

Rayonnement et impact

  • La fondation contacte directement les institutions scolaires pour faire connaitre ses activités de conférences soit par l’intermédiaire de professeurs, soit par l’apposition d’affiches publicitaires dans les lieux culturels et communautaires.
  • Le but premier de ces conférences est de faire connaître le passé aéronautique de la province et de susciter l’intérêt dans les jeunes générations afin de créer des vocations pour que ces jeunes puissent potentiellement se tourner vers des carrières aéronautiques.
 
  • La grande région de Montréal est un bassin très riche en matière aéronautique. Malheureusement, la population n’est souvent pas consciente qu’elle vit dans un vrai creuset historique qui a contribué à la fondation de ce qu’est l’aéronautique canadienne d’aujourd’hui.

Par nos conférences, nous permettons l’accès à ce patrimoine méconnu et à la découverte de lieux historiques directement accessibles pour tous.

 

Qualité

  • Les conférences sont bâties directement d’après les récits de membres de la Fondation Aérovision Québec avec le support de notre bibliothèque historique. Par exemple, pour les pompiers du ciel, nous disposons dans notre bassin de membres de personnes ayant été directement impliquées dans la conception des avions bombardiers d’eau qui sont aujourd’hui utilisés partout à travers le monde.
  • L’information servie lors des conférences, qu’elle soit technique, visuelle ou d’ordre plus anecdotique a été patiemment collectée dans les références historiques et les manuels techniques qui constituent notre bibliothèque. Le tout ayant par la suite été rassemblé et adapté sous forme de présentation multimédia pour en faciliter la projection lors d’événements culturels.

Intérêt patrimonial de l’activité

  • Depuis le début du siècle, la Rive-Sud de Montréal et en particulier la Montérégie a vu passer ou a construit ce qui fait l’aéronautique d’aujourd’hui. Par notre action dans ces conférences, nous nous faisons le relais de ces pionniers qui nous permettent aujourd’hui de rayonner à travers le monde grâce à leurs exploits et contributions passées.
  • La mission de la Fondation Aérovision Québec est de faire la promotion du patrimoine aéronautique du Québec. Pour ce faire, ses deux principales activités sont le Panthéon de l’Air est de l’Espace qui honore les pionniers de l’histoire aéronautique de la province et le musée à l’école qui dispense cette richesse historique par l’intermédiaire de conférences aux plus jeunes dans les institutions scolaires.
 

Valeur symbolique pour la collectivité

  • Lors des conférences, nous apportons sur place des artefacts qui symbolisent le propos. L’auditoire peut alors prendre plus conscience par l’intermédiaire de maquettes, de pièces de moteurs d’avion ou de costumes de la réalité du propos.
  • Nous nous devons de créer de nouvelles équipes de conférenciers et mettre sur pied d’autres thématiques pour renouveler l’intérêt des jeunes. Pour cela, nous avons besoin d’un support accru. Cela nous est indispensable pour continuer à progresser dans notre mission éducative et historique.
 

POUR RÉSERVER UNE DATE, CONTACTEZ-NOUS

 

Tél; 450-647-1720 ou par courriel info@aerovision.org

Nos supporteurs

Depuis plus de vingt-cinq, ans la fondation a reçu le soutien de généreux partenaires, qui croient en la mise en valeur de notre patrimoine aéronautique québécois. Sans eux, la fondation ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. Nous désirons les remercier.

Boutique

Commande

Mon compte

Connexion

Liens utiles

Les bonnes adresses pour des organismes reliés au domaine de l’instruction en avionnerie ou dans la riche histoire de l’aéronautique québécoise. Découvrez les services et programmes qu’ils nous offrent.

La Fondation

[vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_column_text][intense_highlight]Notre histoire:[/intense_highlight] La Fondation Aérovision Québec a été créée au début des années 90 sous l’impulsion de professeurs de l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) avec la collaboration de la Société d’histoire de St Hubert. Un organisme sans but lucratif, la Fondation Aérovision Québec (FAQ) fut incorporée le 25 janvier 1991. Elle avait son siège social au 5555 Place de la Savane, site même de l’ÉNA, celle-ci appuyant sans réserve tous les objectifs de la Fondation.

[intense_highlight]Notre Mission:[/intense_highlight] Assurer la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine aéronautique québécois. Ouverture d’un musée de l’aviation au Québec permettant la mise en valeur de la riche histoire de l’aviation québécoise, et souligner la contribution exceptionnelle des pionniers de l’aéronautique du Québec.[/vc_column_text][/vc_column] [vc_column width= »1/2″] [intense_tabs id= »Administrateurs » animation= »none » rtl= »0″] [intense_tab title= »Administration » active= »1″ link_target= »_self » icon_size= »1″ icon_position= »left »][intense_table columns= »Lucien Poirier,Président » data= »Daniel Bourdages,Vice président,Roger Coupal,Secrétaire,Jacques Patenaude,Trésorier,David Lobjoie,Directeur projets spéciaux » type= »standard » bordered= »1″ rtl= »0″][/intense_tab] [intense_tab title= »Collaborateurs » link_target= »_self » icon_size= »1″ icon_position= »left »][intense_table columns= »Ronald H.Leduc CPA,Comptable » data= »André Bélisle,Comptable,Jacques Melançon,Conférencier,Paul Gagnon,Conférencier,Marc-André Valiquette,Conférencier,Hélène Lapointe,Correctrice,Pierre Drapeau,Numérisation,Gilles Demers,Photographe,Jean-Pierre Bonin,Photographe,Normand Claveau,Site internet,Richard Valiquette,Traduction » type= »standard » bordered= »1″ rtl= »0″][/intense_tab] [intense_tab title= »Comité Panthéon »] [intense_table columns= »Daniel Bourdage » data= »Jean-François Bellemarre,François Dutil,Rémi Girard,Séverine Pères » type= »standard » bordered= »1″ rtl= »0″] [/intense_tab] [/intense_tabs] [/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text] [intense_table rtl= »0″][/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

L’amour a des ailes

Projection du documentaire « l’amour a des ailes ». En collaboration avec les Aviateurs et Pilotes de Brousse du Québec (APBQ) ,la Fondation Aérovision Québec a eu le plaisir de vous présenter L’amour a des ailes, du réalisateur Denis Boivin.

Thomas Fecteau et sa conjointe dans le nord du Québec debouts sur un flotteur d’un hydravion de A. Fecteau transport, compagnie de son oncle.
Thomas Fecteau et sa conjointe dans le nord du Québec debouts sur un flotteur d’un hydravion de A. Fecteau transport, compagnie de son oncle.

Ce documentaire relatant l’histoire de Thomas Fecteau, un pionnier de la brousse au Québec, et de son épouse Françoise Gaudreau. Le film nous fait cheminer au travers de la vie et des aventures de ce pilote légendaire.

La présentation a eu lieu le mercredi 21 janvier 2015, à l’auditorium de l’École secondaire André-Laurendeau, à St-Hubert.

Les photos de la soirée seront bientôt disponible sur cette page

Vous pouvez visionner la bande annonce en visitant le site web du réalisateur à cette adresse.

Intronisation 2014

Intronisation 2010

Intronisation 2008

Intronisation 2006

Intronisation 2004

Intronisation 2003

Intronisation 2002

Intronisation 2001

Merci pour votre don

La Fondation Aérovision vous remercie pour votre générosité. Sachez qu’en fonction du montant de votre don, il nous est possible de vous émettre un reçu d’impôt. Communiquez avec notre secrétariat pour savoir si vous êtes éligible. Conservez avec vous votre reçu de transaction Paypal afin que nous soyons en mesure de vous trouver dans nos dossiers. Cordialement L’équipe Aérovision Québec.

Réserver un conférencier

[intense_content_box title= »À venir » shadow= »12″ rtl= »0″ icon= »recycle »] Notre site est actuellement en refonte. Le contenu de cette page sera très prochainement mis à jour [/intense_content_box]

Le projet Canso

plan

Le carrefour de l’Air et de l’Espace du Québec

[intense_content_box title= »Construire l’avenir en apprenant du passé! » shadow= »12″ rtl= »0″ icon= »bullhorn » animation= »tada »]

Depuis 1991, la fondation Aérovision Québec s’est donnée comme mandat de faire la promotion du patrimoine aéronautique et de susciter des vocations chez la jeunesse pour qu’elle embrasse, de plus en plus, des carrières dans le domaine captivant de l’aérospatiale.

Plan carrefour 02

Si dans un premier temps, les aéronefs et les maquettes de la collection d’Aérovision ainsi que l’histoire des pionniers de ce domaine sauront intéresser les visiteurs, le centre d’interprétation se veut aussi un outil de promotion de l’aéronautique au Canada. Le Carrefour de l’Air et de l’Espace complètera donc sa mission éducative par son objectif le plus fondamental, soit de devenir un leader en matière d’ateliers et d’activités pédagogiques.

Avec des activités ludiques et surtout dynamiques, ayant pour cible primordiale d’ouvrir les esprits de la jeunesse en attisant incessamment sa fascination et sa curiosité pour l’aérospatiale. Aujourd’hui, avec la création d’un centre d’interprétation aéronautique au sein de ce qui constitue le bassin historique de l’aérospatiale canadienne, la Fondation Aérovision Québec concrétise sa mission et s’envole vers l’avenir.

[/intense_content_box] [intense_tabs rtl= »0″] [intense_tab title= »Histoire » active= »1″ link_target= »_self » icon_size= »1″ icon_position= »left »] Saint-Hubert : Une vocation aérospatiale! [intense_icon_list rtl= »0″] [intense_icon_list_item type= »asterisk » size= »1″ spin= »1″ rtl= »0″] 1926 : St-Hubert est choisi pour construire un aéroport. [/intense_icon_list_item] [intense_icon_list_item type= »asterisk » size= »1″ spin= »1″ rtl= »0″] 1930 : L’arrivée du dirigeable R-100 (1 million de personnes viennent à St-Hubert lors du passage du R-100). [/intense_icon_list_item] [intense_icon_list_item type= »asterisk » size= »1″ spin= »1″ rtl= »0″] 1939 : St-Hubert retourne à la Défense Nationale. Entrainement. [/intense_icon_list_item] [intense_icon_list_item type= »asterisk » size= »1″ spin= »1″ rtl= »0″] 1940 : Les services aériens du Canadien Pacifique commencent les traversées d’avions militaires vers l’Angleterre. Avions assemblés partiellement à St-Hubert. Le «Ferry Command» ira à Dorval en 1941 [/intense_icon_list_item] [intense_icon_list_item type= »asterisk » size= »1″ spin= »1″ rtl= »0″] 1951-1966 : Le «Quartier Général du Commandement de la Défense Aérienne» est établi à Saint-Hubert [/intense_icon_list_item] [intense_icon_list_item type= »asterisk » size= »1″ spin= »1″ rtl= »0″] 1965 : United Aircraft affiliée à la compagnie Pratt & Witney s’installe à St-Hubert. [/intense_icon_list_item] [intense_icon_list_item type= »asterisk » size= »1″ spin= »1″ rtl= »0″] 1969 : L’entreprise Héroux-Devtek, à Longueuil, est devenue célèbre le 21 juillet 1969 lorsque le module d’exploration lunaire de la mission Apollo XI a mis les pattes sur la Lune, permettant ainsi à Neil Armstrong de devenir le premier homme à fouler le sol lunaire. C’est cette entreprise d’ici qui avait fabriqué le train d’atterrissage de l’historique véhicule spatial. [/intense_icon_list_item] [intense_icon_list_item type= »asterisk » size= »1″ spin= »1″ rtl= »0″] 1973 : L’école nationale d’aérotechnique du cégep Édouard-Montpetit s’installe à l’aéroport. [/intense_icon_list_item] [intense_icon_list_item type= »asterisk » size= »1″ spin= »1″ rtl= »0″] 1989 : L’Agence spatiale canadienne s’installe à St-Hubert et se voit confier des mandats comprenant l’équipement des navettes spatiales, puis de la Station spatiale internationale en bras robotisés; elle devient la base terrestre du programme Radarsat. [/intense_icon_list_item] [intense_icon_list_item type= »asterisk » size= »1″ spin= »1″ rtl= »0″] 2014 : Démarrage du projet du Carrefour de l’Air et de l’Espace! [/intense_icon_list_item] [/intense_icon_list] [/intense_tab] [intense_tab title= »C’est quoi? » link_target= »_self » icon_size= »1″ icon_position= »left »] Plan carrefour 01

Bien que résolument tourné vers l’avenir, le futur centre intègrera des éléments d’exposition faisant référence au passé sous forme d’aéronefs en expositions statiques et d’artéfacts qui seront présents dans les différentes salles thématiques.

En plus d’un espace réservé pour l’accueil de la clientèle, la salle du Panthéon de l’Air et de l’Espace du Québec et la tour de contrôle, le Carrefour de l’Air et de l’Espace sera constitué de six pavillons diversifiés, dont les ateliers ainsi que les expositions seront jumelés selon leurs similarités ainsi qu’en fonction des thématiques spécifiques les reliant les uns aux autres.

[/intense_tab] [intense_tab title= »Architecture » link_target= »_self » icon_size= »1″ icon_position= »left »] Plan carrefour 03

Construit en partie à base de conteneurs maritimes (20 x 8 ou 40 x 8) recyclés, le Carrefour disposera des technologies vertes en termes de géothermie, de récupération des eaux pluviales et usées et de génération électrique grâce à l’utilisation de panneaux solaires. De conception modulaire, le centre s’articule autour d’une salle multifonctionnelle dont le décor s’inspirera de l’intérieur du salon passager du dirigeable R-100.

Chacun des modules, constitués au minimum de deux conteneurs ouverts au centre, recevra une exposition et des ateliers reliés aux thématiques du Carrefour. Le stationnement extérieur sera construit en utilisant la technologie de revêtement et d’éclairage des pistes d’atterrissage d’aéroport. On trouvera aussi, surplombant la structure architecturale, une tour de contrôle et un Bombardier d’eau « Canso » ou autre aéronef propriété de la Fondation qui seront accessibles au visiteurs du centre.

[/intense_tab] [intense_tab title= »Panthéon » link_target= »_self » icon_size= »1″ icon_position= »left »] Plan carrefour 04

L’histoire de l’aérospatiale québécoise est riche en pionniers et en inventeurs. Qu’ils aient été pilotes, ingénieurs ou astronautes, ils font partie du groupe des intronisés dont les biographies et accomplissements seront affichés dans la salle du Panthéon et il sera possible d’en rencontrer certains sur place lors de conférences. Les installations du Carrefour feront une large place à l’information.

La grande salle du Panthéon accueillera, chaque mois, physiquement ou en vidéoconférence, des personnalités (des mentors) de l’aérospatiale qui donneront des présentations et des conférences sur des sujets variés publiés à l’avance pour que la clientèle puisse s’inscrire. Ainsi, professeurs, pilotes, astronautes pourront dispenser leur savoir dans les deux langues en fonction de l’auditoire. Ces présentations seront enregistrées afin de constituer une base de connaissance disponible sur le site internet du Carrefour de l’Air et de l’Espace. De plus, cette espace servira aussi de tribune journalistique.

[/intense_tab] [intense_tab title= »Ateliers & expos » link_target= »_self » icon_size= »1″ icon_position= »left »] Plan carrefour 05

La vocation du Carrefour de l’Air et de l’Espace est sera notamment de continuellement offrir aux passionnés d’aéronautique de nouveaux ateliers dynamiques, saisonniers ou permanents, qui seront présentés par les grands partenaires du Carrefour dans des salles modernes prévues à cet effet.

Ces espaces seront aussi le théâtre d’expositions saisonnières ou permanentes, qui stimuleront l’imaginaire et l’engouement des petits et des grands qui visiteront le Carrefour en grand nombre.


[intense_collapsibles single_toggle= »1″] [intense_collapse title= »Atelier météo » active= »1″ external_link_target= »_self »]

Afin d’initier les jeunes aux subtilités de l’atmosphère terrestre, l’atelier météo, situé dans la tour de contrôle du Carrefour, enseigne, à travers la lecture des nuages, le comportement de la mince couche gazeuse qui nous protège du vide spatial. Les participants plus avancés utiliseront les outils classiques des météorologues, liront la vitesse des vents, l’accumulation d’eau et se verront expliquer les cartes « Radar ». De plus, ils auront la chance d’enregistrer un vrai bulletin météo devant un écran vert et de faire des lancements de ballons météos avec charges utiles.

[/intense_collapse] [intense_collapse title= »Atelier Aéroportuaire » external_link_target= »_self »]

Étant donné que le Carrefour se trouve à proximité de l’aéroport de St-Hubert, il sera possible de capter les émissions radios du contrôle de trafic aérien. Les participants se verront donc initiés à la phraséologie aéronautique, écouteront les contrôleurs faire leur travail lors d’approche d’avions et pourront, à travers un logiciel de simulation, avoir un aperçu des outils informatiques des outils utilisés par les contrôleurs aériens. Ces deux ateliers prendront place dans l’imposante tour de contrôle du Carrefour de l’Air et de l’Espace. Atelier Moteur Les participants de cet atelier se verront initiés au fonctionnement de base d’un moteur à réaction et son utilisation à partir d’une plateforme informatique. En travaux pratiques, ils manipuleront les différents éléments tout en tentant de reconstituer un étage de compresseur ou de turbine. Dans le cadre de cet atelier, seront également présentées les nouvelles options écologiques en termes de propulsion du futur.

[/intense_collapse] [intense_collapse title= »Atelier Fusées » external_link_target= »_self »]

En collaboration avec le Centre de démonstration en science physique (CDSP) du Collège François-Xavier Garneau de Québec, les participants vont concevoir eux-mêmes des minis fusées. Au préalable, on leur expliquera, de façon ludique, le principe de la propulsion des fusées et des lois de l’inertie dans l’espace. Ils pourront faire décoller les fusées à proximité de l’Agence spatiale canadienne après avoir reçu l’autorisation de la tour de contrôle de St-Hubert. Atelier Robotique Les participants construiront et programmeront un robot d’exploration planétaire qu’ils feront évoluer sur un terrain rocailleux pour comprendre les difficultés auxquelles font face les robots d’exploration lunaire et martienne. Un autre volet de l’atelier consistera en la manipulation informatique du Bras canadien sur la Station spatiale pour assembler des modules les uns aux autres. Ils auront aussi l’occasion de tester ces « rovers » sur le terrain martien à la Station spatiale elle-même.

[/intense_collapse] [intense_collapse title= »Atelier Bras canadien » external_link_target= »_self »]

Les participants seront invités à apprendre à manipuler le Bras canadien à partir d’une réplique d’un module. Un certificat d’initiation à la manipulation robotique ainsi qu’un badge seront remis aux participants ayant complété l’activité.

[/intense_collapse] [intense_collapse title= »Atelier Astronomie » external_link_target= »_self »]

Si les conditions météorologiques et la pollution lumineuse le permettent, des ateliers nocturnes d’observation stellaire et de prises de photos seront disponibles. Sous la supervision de spécialistes, les participants apprendront à utiliser une monture équatoriale sur un trépied pour suivre des astres sur la voûte céleste, photographier la Lune et, si possible, la Station internationale. En fonction des saisons, les thématiques liées à l’observation du ciel seront continuellement variées et renouvelées. Se tiendront des concours pour gagner des voyages au sommet de l’observatoire afin d’admirer les corps célestes : perséides, aurores boréales, satellites ainsi que la Station spatiale internationale. Atelier Simulation Canso Grâce à des simulateurs informatisés, les participants seront initiés au pilotage de l’avion Bombardier d’eau qui surplombera le Carrefour. Du remplissage sur un lac québécois au largage en zone de feu, ils verront la complexité de ce métier sur un vieil avion comme le Canso, qu’ils seront invités à visiter à la fin de l’atelier, à leur sortie du pavillon « Canso ». Exposition permanente : De l’espace à la Terre Dans le cadre de cet atelier, nous présenterons toute une gamme de produits qui ont été créés à partir de l’exploration spatiale (velcro, ruban adhésif, etc.). Exposition permanente : Un petit pas pour l’homme Cet atelier permettra aux participants de connaître les technologies : réplique des pattes d’atterrissage du module LEM, une maquette du Bras canadien, un Radarsat, etc, qui permettent au Canada de jouer un rôle-clé dans la conquête de l’espace. Les différentes missions des astronautes canadiens seront également présentées.

[/intense_collapse] [/intense_collapsibles] [/intense_tab] [intense_tab title= »Les clients? » link_target= »_self » icon_size= »1″ icon_position= »left »] vous

Diversifiés et de tous âges, les visiteurs du Carrefour viendront pour apprendre ou simplement pour visiter et en savoir plus sur les activités aérospatiales passées, présentes et futures. Nos cibles privilégiées seront les étudiants, les cadets de l’air et les groupes de camps de vacances ainsi que le grand public. Chaque participant recevra un passeport du Carrefour de l’Air et de l’Espace et aura l’occasion de le faire étamper à la fin de chaque atelier.

Une photo du participant juxtaposée à un décor « aérospatial » lui sera remise pour l’insérer dans son passeport en guise de souvenir de sa visite. Ce passeport offrira aux ‘’Amis du Carrefour’’ une multitude d’avantages tels que : d’importants rabais lors d’inscriptions aux ateliers ou aux expositions, des invitations VIP pour assister à des lancements et des conférences, les badges de la Fondation Aérovision Québec et du Carrefour de l’Air et de l’Espace, des rabais pour une panoplie d’autres produits offerts par des partenaires du Carrefour et plusieurs autres surprises.

[/intense_tab] [/intense_tabs]

Le Trophée Robert-Piché


Le trophée Robert-Piché

En remettant ce trophée, le panthéon désire honorer l’apport exceptionnel d’une personne ou d’un groupe de personnes, ayant réussi un exploit de pilotage extraordinaire en vol orbital ou sous-orbital, accompli avec l’objectif de sauver des vies.

Ce trophée honorifique est remis principalement aux Canadiens ayant contribué de façon significative à cet égard.

Biographie

Le 24 août 2001, pilote d’avion civil, Robert Piché, est commandant de bord du vol TS 236 sur un Airbus A330 entre Toronto et Lisbonne. Au milieu de l’Atlantique, l’avion perd tout son carburant et les deux moteurs s’éteignent. Il prend donc la décision de dérouter l’avion vers une base militaire aux Açores.

L’appareil fonctionne alors seulement grâce à une petite génératrice de secours, suffisante pour alimenter certains circuits électriques et hydrauliques de l’appareil. Avec sang-froid et grâce à son expérience, Robert Piché, avec l’aide de son copilote, et après plus de vingt minutes de vol plané, réussit à poser l’avion sur la piste de Lajes, sauvant ainsi la vie de ses 293 passagers et des 13 membres d’équipage.

Récipendaires

Chroniques

Collections

[intense_content_box title= »À venir » shadow= »12″ rtl= »0″ icon= »recycle »] Notre site est actuellement en refonte. Le contenu de cette page sera très prochainement mis à jour [/intense_content_box]

Notre logo

[intense_highlight]Notre logo[/intense_highlight] se distingue par la double représentation d’un aviateur et d’une aviatrice : monsieur Jean-Marie Landry, premier Québécois francophone à obtenir (dès 1914 en France) un brevet de pilote, accompagné de son épouse, née Hervina Bienvenue. Ce concept original illustre notre désir de souligner la contribution majeure de tous les Québécois et Québécoises au patrimoine aéronautique du Québec. Jean-Marie Landry et Hervina

AerovisionWEBLOGO

Le Panthéon

Il a été créé en 2001 pour honorer pionniers et héros de l’histoire aérienne du Québec. Depuis près d’un siècle, la province peut se vanter d’être un bastion de l’aéronautique sur la scène mondiale.

À travers ses activités, la Fondation Aérovision Québec s’est donnée pour mission de faire connaître le savoir-faire aérospatial québécois qui rayonne à travers le monde et même jusqu’à la Lune! Il est important que les artisans de ce succès soient reconnus.

Depuis sa création, plus de 80 individus et groupes ont été intronisés dans le Panthéon de l’Air et de l’Espace, témoignant ainsi de la riche histoire aéronautique du Québec.



  • Mme Kathy Fox, présidente de la soirée 2014
  • Table Air Inuit
  • Michel Pouliot
  • Kathy Fox et David Lobjoie
  • Michel Pouliot et Paul Gagnon
  • Nicholas Cavadias, Marc Garneau et Gilles Demers
  • La table ronde des « Exs »
  • Alain Fournier et Alain Berinstain
  • Famille Cavadias
  • Marc Garneau, Steve MacLean, Alain Berinstain
  • Marc Garneau et Pita Aatami (Air Inuit)
  • Famille Pouliot
  • Table Claude Laurin
  • Michel Pouliot et Ghislaine Richard
  • F-A Léveillé, Steve MacLean, G. Léveillé et Roger Légaré
  • Steve Mac Lean récipiendaire du Prix Marc Garneau
  • Claude Laurin récipiendaire du Trophée Robert Piché
  • Ghislaine Richard
  • Pita Aatami et Pierre Vallières
  • Pita Aatami
  • Marc Garneau, Steve MacLean, Alain Bérinstain, David Lobjoie
  • Jean-Daniel Cossette reçoit le prix postume de son père.
  • Table Nicholas Byron Cavadias
  • Les cadet de l’air, le major Fournier et deux anciens astronautes
  • Table ronde sur l’avenir de l’aérospatiale
  • Marc-André Valiquette et ses livres
  • Table Pierre Vallières
  • Nicholas Byron Cavadias
  • Michel Pouliot
  • Table claude Laurin

Accueil

À propos de la Fondation

Symbolique du logo :

Le logo se distingue par la double représentation d’un aviateur et d’une aviatrice : monsieur Jean-Marie Landry, premier Québécois francophone à obtenir (dès 1914 en France) un brevet de pilote, accompagné de son épouse, née Hervina Bienvenue. Ce concept original illustre le désir de souligner la contribution majeure de tous les Québécoises et Québécois au patrimoine aéronautique du Québec.

Jean-marie Landry et son épouse

Administration

Lucien Poirier Président
Daniel Bourdages Vice président
Gilles Demers Vice-président
Jacques Patenaude Trésorier
Louis Émard Directeur
Roger Coupal Adjoint à l’administration

Collaborateurs

Bélisle André Comptable
Bonin Jean Pierre Photographe
Claveau Normand Site web
Drapeau Pierre Numérisation
Gagnon Paul Conférencier
Joncas Sophie Vérificateur
Lobjoie David Projets spéciaux
Valiquette Richard Traduction

Comité Panthéon

Bourdages Daniel Coordonnateur

Page d’exemple

Voici un exemple de page. Elle est différente d’un article de blog, en cela qu’elle restera à la même place, et s’affichera dans le menu de navigation de votre site (en fonction de votre thème). La plupart des gens commencent par écrire une page « À Propos » qui les présente aux visiteurs potentiels du site. Vous pourriez y écrire quelque chose de ce tenant :
Bonjour ! Je suis un mécanicien qui aspire à devenir un acteur, et voici mon blog. J’habite à Bordeaux, j’ai un super chien baptisé Russell, et j’aime la vodka-ananas (ainsi que regarder la pluie tomber).
…ou bien quelque chose comme ça :
La société 123 Machin Truc a été créée en 1971, et n’a cessé de proposer au public des machins-trucs de qualité depuis lors. Située à Saint-Remy-en-Bouzemont-Saint-Genest-et-Isson, 123 Machin Truc emploie 2 000 personnes, et fabrique toutes sortes de bidules super pour la communauté bouzemontoise.
Étant donné que vous êtes un nouvel utilisateur de WordPress, vous devriez vous rendre sur votre tableau de bord pour effacer la présente page, et créer de nouvelles pages avec votre propre contenu. Amusez-vous bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *