Elsie MacGill, ingénieure aéronautique

Grande Dame Canadienne qui fût, et qui est encore un exemple digne de nom pour toute cette jeunesse qui aspire à embrasser le domaine de l’avionnerie. Malgré qu’elle soit non Québécoise madame Elsie MacGill a beaucoup apporté dans le monde de L’aviation et mérite que l’on souligne son apport important. Connue sous le surnom «Reine des Hurricanes» grâce à sa rationalisation des opérations dans la chaîne de production de l’avion de chasse Hawker Hurricane durant la Deuxième Guerre mondiale. Elsie MacGill naquit à Vancouver (CB) elle fut la première femme au monde à obtenir un diplôme en génie aéronautique (1929) de l’université du Michigan (on lui avait imposer de quitter l’université de Colombie Britannique parce qu’elle était une femme). Elle est aussi détentrice d’un Baccalauréat en sciences appliquées en génie de l’Université de Toronto. Elle fit même des études doctorales (1932-1934) au MIT à Cambridge. Elle a travaillé comme ingénieure aéronautique pendant la Seconde Guerre mondiale et a fait beaucoup pour faire du Canada une puissance de construction aéronautique pendant ses années à la Canadian Car and Foundry à Fort William en Ontario. Après son travail chez CC & F, elle a dirigé avec succès une entreprise de conseil. De 1967 à 1970, elle a été commissaire à la Commission royale d’enquête sur la situation de la femme au Canada et co-auteur du rapport publié en 1970. Elle s’éteint à 75 ans après une courte maladie à Cambridge Massachusetts (EU) .
«J’ai reçu de nombreux prix d’ingénierie, mais j’espère que l’on se souviendra de moi en tant que défenseur des droits des femmes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *