Françoise Gaudreau, épouse de pilote de brousse

En 1949, alors jeune pilote de brousse, Thomas Fecteau sillonne les grands espaces sauvages du nord abitibien. Aux commandes du légendaire Norseman, il ravitaille des communautés et livre aussi le courrier au camp d’été de l’arpenteur-géomètre Jean-Baptiste Gaudreau. À chaque amerrissage, une jolie brunette le guette du coin de l’œil. C’est Françoise Gaudreau, la fille de l’arpenteur. Bientôt, elle et « son bel oiseau » ne se quitteront plus. Leur première maison de jeunes mariés sera une tente prospectrice, installée près d’un lac bordé d’épinettes.
Être femme d’aviateur, c’est accepter d’être seule, pendant de longues journées, voire de longues semaines. Fille de bois, elle préférait passer les longues périodes d’attente dans une petite cabane en pleine forêt plutôt que dans sa maison de Senneterre. « Des mois fantastiques, sans ménage à faire », raconte-t-elle. Elle qui rêvait toujours, après 58 ans de mariage, d’une panne de moteur qui aurait pu les contraindre à passer en amoureux deux ou trois jours dans une cabane, au bord d’un lac…
Marie-Françoise Gaudreau est décédée le 28 août 2014 à l’âge de 84 ans. Native de Québec, elle demeurait à Saint-Séverin.

Suggestion de livre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *