Guy Gervais

M. Gervais recevant sa médaille par le premier ministre couillard

Le 16 juin 2015, le pilote de brousse Guy Gervais a été honoré par le gouvernement du Québec qui lui a remis sa plus haute distinction, soit celle de Chevalier de l’Ordre national du Québec, pour l’ensemble de l’œuvre de sa vie et pour son dévouement exemplaire dans le service humanitaire.

Pendant plus de 48 ans, monsieur Gervais a œuvré comme pilote bénévole de Wings of Hope (Ailes de l’Espérance) et auprès de Terre Sans Frontières. De plus, il a été chef pilote pour Avions Sans Frontières, dont il est un des membres fondateurs. Pilote de brousse émérite, il a cumulé plus de 28 000 heures de vol dans sa vie. Il a fait ses classes à l’école d’un maître impitoyable, l’aviation de brousse, en pas moins de 10 pays, un maître qui ne tolérait pas l’erreur. Il a défié le monde pour sauver des vies, procuré de l’assistance médicale et transporté des biens aux quatre coins de la planète. Guy Gervais a également établi des systèmes de radiocommunication permanents, tracé des voies dans des forêts impénétrables, asséché des marais et taillé des pistes d’atterrissage là où régnait la brousse, implanté des dispensaires où lui-même faisait des extractions dentaires, construisait des écoles et j’en passe, la liste étant trop exhaustive.

C’est un missionnaire humanitaire dont 1e courage et le code moral l’ont amené a soulager la misère humaine en repoussant les frontières comme jamais dans l’histoire de l’humanité. Oui, Guy a aimé les Papous, les Péruviens, les Mayas, les Burundais et les Congolais. Tout cela a été effectué dans le noble but de soulager ses semblables, tout en améliorant leurs conditions de vie, en utilisant la technologie moderne, la science et l’éducation.

Guy Gervais en Papouasie

Comme il se plaisait à le dire lui-même : « Je suis un être humain comme vous, qui a vécu ses choix de vie dans la lumière et la liberté. Si vous avez un rêve, allez de l’avant à plein régime et mordez-y à pleines dents, comme moi. »

Il n’a aucun regret en repensant à ses aventures uniques, que l’acteur et pilote Harrison Ford souhaite porter au grand écran après avoir lu sa biographie (Pilotes de brousse, édition Logiques). « Rien n‘est encore confirmé, mais on espère », souffle Guy. Pour ajouter à son CV, Guy Gervais a également été le pilote personnel du célèbre commandant Jacques-Yves Cousteau en Amazonie, pendant deux ans. L’organisme Les Ailes de l’Espérance Québec, dont faisait partie monsieur Gervais, a été intronisé au Panthéon de l’Air et de l’Espace du Québec en 2002. Mentionnons aussi que M. Gervais a été membre de l’APBQ (Aviateurs et Pilotes de Brousse du Québec) en 2006. Aujourd’hui octogénaire, il n’en demeure pas moins engagé, avec sa conjointe «Madre » Ruth, dans des projets caritatifs.

Ce grand homme, dans tous les sens du mot donne assurément un rayonnement bien mérité à la profession de pilote de brousse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *