Inauguration du monument des mères oubliées…

Par Hélène Fecteau

Bonjour à tous !

C’est avec plaisir que je vous adresse quelques mots au nom de mon père, Thomas Fecteau.
Tout a commencé il y a plus de 80 ans, par ces mots que mon père entend à l’âge de 12 ans environ, après la messe, en haut du magasin familial. Une femme se confie à sa mère: » mon mari m’a battu cette semaine « . Mon père, enfant, est bouleversé, autant par le propos que par la réaction de sa mère, qui demeure sans voix.
Des années plus tard, dans les années 1956 – 1959, en volant de nuit entre Schefferville et Sept-Iles, par une nuit radieuse d’hiver, au clair de lune et devant tant de beauté, le souvenir de ce triste événement lui revient, contraste entre le très beau moment vécu en vol, et cet événement pénible.
À son retour à la maison, ma mère, Marie-Françoise, lui demande comme à son habitude: » comment a été ton vol ? «
Mon père lui raconte ce souvenir et ma mère lui répond: “ il va falloir faire quelque chose “.
Ce monument est donc le résultat, l’aboutissement de la volonté de mes parents de souligner l’apport et l’engagement, la contribution des femmes et des mères; celles qui sont décédées lors d’accouchement, comme sa grand-mère , celles qui ont pris soin de familles nombreuses, celles qui ont pris en charge plusieurs enfants d’autres mères, décédées prématurément, ainsi que de toutes celles qui ont mis de côté leurs besoins et aspirations, afin de se consacrer entièrement au bien-être de leur famille, bien souvent dans l’ombre et sans rien attendre en retour.
Mon père et la famille, tiennent à remercier le curé de Ste-Marie, Patrice Vallée, pour son implication immédiate à partir du moment où mon père lui a transmis son intention de faire un monument à la mémoire des mères oubliées. Il a tout de suite encouragé mon père et s’est même impliqué en composant le texte qui apparaît sur le monument.
Aussi, nos remerciements vont au maire, Monsieur Gaétan Vachon ainsi qu’aux deux conseillères Mesdames Luce Lacroix et Nicole Boilard pour leur étroite collaboration avec toutes les personnes impliquées.
Et une reconnaissance de tout le travail artistique du créateur de ce monument: Monsieur Gilles Miguel, et les Monuments Chabot de Scott.

Et en terminant, nous vous remercions chaleureusement de votre présence !

Hélène Fecteau pour Thomas Fecteau et la famille.


Inscrivez-vous à notre info-lettre

Recevez les dernières nouvelles par courriel en vous inscrivant à notre infolettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *