Elspeth Russel
2002

Pilote

Elspeth Russell est née à Montréal mais vécut la plus grande partie de sa vie à Matane. À la déclaration de la Deuxième Guerre mondiale, la jeune femme voulut jouer un rôle actif. Elle entendit parler d’une organisation en Angleterre appelée Air Transport Auxiliary (ATA) qui, contrairement au RAF Ferry Command, acceptait les femmes pilotes pour le convoyage des avions de combat. Seul problème: Elspeth n’avait jamais volé! De plus, en raison du rationnement en carburant, les aéroclubs civils avaient pratiquement tous cessé leurs activités. À force de détermination, Elspeth s’arrangea pour voler en duo à la Curtiss-Reid de Cartierville puis effectua son premier solo le jour de ses 20 ans, le 14 septembre 1942. En 1943, elle fit application pour joindre l’ATA et réussit son test en vol à Dorval, aux commandes d’un Harvard. Elle dut cependant mentir sur son âge, n’ayant pas encore 21 ans… Transférée en Angleterre pour compléter sa formation, son instructeur nota que malgré son peu d’expérience et sa petite stature, Elspeth était déjà un pilote supérieur à la moyenne. Les pilotes de l’ATA débutaient par convoyer des avions légers puis passaient sur de plus gros appareils. Elspeth convoya 32 types différents d’avions, parmi lesquels Spitfire, Mustang, Hudson, Hellcat, Wellington, Mosquito, Beaufighter, Dakota, etc. Il n’y eut que cinq aviatrices canadiennes au sein de l’ATA. Parmi ce groupe très sélect, Elspeth Russell fut la seule Québécoise.

Il n’y eut que cinq aviatrices canadiennes au sein de l’ATA. Parmi ce groupe très sélect, Elspeth Russell fut la seule Québécoise.

En 1945, en Angleterre, Elspeth épousa un autre pilote de l’ATA, Gerry Burnett. Le couple arriva au Canada en 1946 et s’établit à Matane, où un aéroport venait d’être inauguré. L’idée leur vint de fonder une compagnie aérienne qui prit le nom de Matane Air Services. Les opérations débutèrent en 1948 avec un Stinson 108 et un Piper PA-12. En 1950, la compagnie fit l’acquisition d’un bimoteur Cessna Crane pour effectuer la traversée du fleuve Saint-Laurent. S’ajoutèrent bientôt un De Havilland Dragon Rapide, cinq autres Cessna Crane et quatre Lockheed 10. En 1958, la compagnie prit possession de son premier DC-3. En 1965, Matane Air Services fut vendue à Québecair. Seule Québécoise à piloter au sein de l’ATA durant la guerre, Elspeth Russell fut pendant des années la seule femme pilote commerciale au Québec.

Your name: *
Your phone: *
Your e-mail: *
Contact Preference:
Title of Message: *
Text: *
Please, Enter the Code