Hartland de M. Molson
2001

Pilote de chasse

Hartland de Montarville Molson gradua du Collège Militaire Royal de Kingston en 1928 et servit dans la milice jusqu’en 1933. Peu de temps après, à l’initiative d’Hartland, les familles Molson et Eaton s’associèrent pour fonder Dominion Skyways, une compagnie aérienne qui s’imposa rapidement comme l’un des meilleurs opérateurs de brousse au pays, grâce notamment à la qualité exceptionnelle de son personnel, parmi lequel figuraient les pilotes «Peter» Troup, «Babe» Woollett, Roger Smith, les mécaniciens Joe Lucas, Wilfrid Thibault, Phil Larivière et le technicien-radio Syd Walker. La base principale était Rouyn en Abitibi. Fondateur de la compagnie, Hartland Molson occupa les fonctions de président jusqu’en 1938, année où Canadian Airways absorba Dominion Skyways. C’est Dominion Skyways qui fit l’acquisition du tout premier Norseman jamais construit par Noorduyn, CF-AYO. Inaugurant en 1937 une liaison quotidienne Montréal-Rouyn (baptisée «Goldfields Express»), Dominion Skyways devenait aussi le premier transporteur régulier doté de communication radio bilatérale au Canada. Puis arriva la Deuxième Guerre mondiale. Déjà breveté pilote civil, Molson joignit les rangs de l’escadrille auxiliaire 115, laquelle s’amalgama en mai 1940 à l’escadrille de chasse No.1 (future 401).

En octobre, après 62 missions aux commandes de son Hurricane, Molson fut blessé par le tir d’un avion allemand mais réussit à sauter en parachute.

À 33 ans, Molson comptait parmi les plus vieux pilotes de chasse alliés. Le 20 juin, le groupe arriva à Liverpool, au beau milieu de la Bataille d'Angleterre. Le 17 août, l’escadrille fut déclarée opérationnelle, malgré le peu d’entraînement reçu (les pilotes ne s’étaient exercés à tirer sur des cibles mobiles qu’une seule fois et, avant d’arriver en Angleterre, ceux de la 115 n’avaient jamais piloté d’avions de chasse modernes). Mais le temps pressait. À peine deux jours plus tôt, la Luftwaffe avait lancé plus de 2100 avions contre l’Angleterre. En 10 jours, la RAF avait perdu 98 pilotes de chasse et 60 autres avaient été blessés. En octobre, après 62 missions aux commandes de son Hurricane, Molson fut blessé par le tir d’un avion allemand mais réussit à sauter en parachute. De retour au Canada pour compléter sa convalescence, Molson entama une grande tournée de conférences visant à promouvoir l’effort de guerre. Nommé Commandant de l’escadrille 118, puis Officier au sein du Eastern Air Command, il commanda les bases de Moncton, Weyburn et Saint-Hubert avant d’être nommé Directeur du personnel au quartier général de l’Aviation Royale à Ottawa. Au terme de la guerre, il se retira avec le grade de Capitaine de groupe et reçut l’OBE. Nommé sénateur indépendant en 1955, il fut aussi président du Club de Hockey Canadien et a été intronisé en 1973 au Temple de la Renommée… du hockey!

Distinctions

1946 : Officier de l’Ordre de l’Empire Britanique

1995 : Officier de l’Ordre du Canada

2000 : Chevalier de l’Ordre nationale du Québec

Your name: *
Your phone: *
Your e-mail: *
Contact Preference:
Title of Message: *
Text: *
Please, Enter the Code