William S. (Bill) Longhurst
2004

Pilote d’essai

Né en Saskatchewan, Bill Longhurst s’intéressa très jeune à l’aviation, recevant ses premières leçons de pilotage à Toronto dans les années 30. Lorsque la Deuxième Guerre mondiale éclata, Longhurst s’arrangea pour obtenir une entrevue avec le Maréchal de l’Air W.A. «Billy» Bishop, chargé de recrutement. Celui-ci suggéra au jeune Longhurst d’oublier cette idée, car à son avis il ne ferait jamais un pilote ! Déterminé, Longhurst s’embarqua pour l’Angleterre où il fut accepté par la RAF. Longhurst fit deux tours opérationnels au sein du RAF Coastal Command. Il fut ensuite affecté au Ferry Command. Le 1er juillet 1943, Longhurst se signala en convoyant de Dorval à Prestwick (Angleterre) un C-47… tirant outre-mer un planeur Waco CG-4A ! Pour cet exploit inusité, Longhurst et l’équipage du planeur se méritèrent l’Air Force Cross. En mai 1945, Longhurst transféra dans le CARC. Après la guerre, Longhurst travailla à Saint-Jovite comme pilote de brousse chez Wheeler Airlines. En 1948, il fut engagé par Canadair à Montréal comme pilote d’essai, succédant en 1953 à Al Lilly au poste de chef pilote d’essai. Jusqu’en 1971, Longhurst réalisa la plupart des premiers vols d’essai des avions développés par Canadair, parmi lesquels le CL13 (Sabre 2, 3, 5, 6), le CL30 (T-33AN Silver Star de production), le CL28 (CP-107 Argus Mk1), le CL-66C (Canadair 540), le CL44-6 (CC-106 Yukon), le CL-44D4 («Swing-tail»), le CL-226, sans oublier le révolutionnaire avion à décollage vertical CL-84 et le non moins célèbre bombardier d’eau CL-215.

Pour souligner sa contribution au développement du CL-28 Argus, une pièce de monnaie de vingt dollars fut émise en 1998 par la Monnaie royale canadienne, arborant le camée de Longhurst.

Longhurst était reconnu par ses pairs comme un pilote très doué et un expert dans le développement des prototypes. D’un tempérament effacé mais résolu, il dirigea pendant deux décennies le programme des vols d’essai de Canadair, avec un doigté et une rigueur qui lui mérita le respect des autres pilotes de la compagnie. Pour souligner sa contribution au développement du CL-28 Argus, une pièce de monnaie de vingt dollars fut émise en 1998 par la Monnaie royale canadienne, arborant le camée de Longhurst. À sa retraite de Canadair en 1971, Longhurst revint au pilotage de brousse à Saint-Jovite. Il fit aussi la patrouille des feux de forêts. Puis il retourna aux études à l’Université Concordia, graduant à l’âge de 61 ans en biologie et informatique. Il se consacra alors à la recherche sur le cancer.

Your name: *
Your phone: *
Your e-mail: *
Contact Preference:
Title of Message: *
Text: *
Please, Enter the Code